Prof bashing

Plutôt que de “tirer” sur les profs,
regarder la gestion du ministre Blanquer et ses effets

Depuis quelques jours sévit un véritable « prof bashing » dans beaucoup de médias qui pointent un prétendu chiffre de 5 % à 6 % d’enseignant·es qui seraient sorti·es des radars pendant le confinement ou en arrêt maladie de « complaisance » !

À l’origine, des propos abjectes tenus en privé par le ministre lui-même et ceux d’un ancien membre du cabinet dans un journal. Le relai médiatique ne s’est malheureusement pas fait attendre et les éditos ou reportages se multiplient pour jeter de nouveau le discrédit sur la profession, en utilisant des estimations « au doigt mouillé » plutôt que des chiffres fiables inexistants. La ficelle est grosse. Continuer la lecture de Prof bashing

Contre la campagne de dénigrement

Déclaration commune au Conseil supérieur de l’Éducation du 11 juin 2020

SNES-FSU, SNUIpp-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, FSU, SE-UNSA, SNALC, SGEN-CFDT, FEP-CFDT, Sud éducation, CGT educ’action, SNFOLC

Certains médias sont actuellement lancés dans une campagne de dénigrement des professeurs, de leur supposé manque de travail durant le confinement, de leur supposée réticence à reprendre le chemin des écoles et des établissements.

Les organisations membres du CSE s’indignent de ces discours mal informés, stigmatisant l’ensemble d’une profession. Le service public d’éducation a tenu pendant cette période difficile de part l’investissement des personnels, en dépit des nombreuses difficultés auxquelles ils ont été confrontés. Les facteurs limitant la reprise sont avant tout d’ordre médical et matériel, liés à l’application des consignes et du protocole sanitaires.

Les organisations du CSE demandent au ministre de s’exprimer publiquement pour dénoncer cette campagne calomnieuse et soutenir les personnels de son ministère.

Épreuve de contrôle 2020

Épreuve de contrôle 2020 : pour rattraper quoi ?

L’épreuve dite “de contrôle” instaurée pour le baccalauréat professionnel afin de pallier la baisse du taux de réussite consécutive à la réforme du bac pro en 3 ans, n’a jamais été remise en cause, par quelque gouvernement que ce soit, depuis sa création.

Pourtant, cette épreuve a, d’ordinaire, bel et bien vocation de permettre le rattrapage de candidat·es ayant passé une grande majorité de leurs épreuves par contrôles en cours de formation (CCF) ! Les textes nous assurent, dans ce cadre, que ces candidat·es étaient “prêt·es”, lors des évaluations. De plus, en cette année particulière, l’ensemble des épreuves ponctuelles terminales a été remplacé par la prise en compte du contrôle continu. Ainsi, la prétendue “pression” générée par une épreuve unique ponctuelle terminale ne peut être invoquée pour légitimer l’organisation de ce rattrapage. Par ailleurs, les modalités d’organisation de cette épreuve de contrôle lui donnent autant de poids que toutes les épreuves du 1er groupe réunies : les matières sont imposées aux candidat·es et les résultats obtenus compensent directement la moyenne coefficientée des épreuves précédentes. Continuer la lecture de Épreuve de contrôle 2020

4 juin – relance de l’apprentissage

Plutôt qu’un nouveau plan de relance de l’apprentissage,

investir dans le service public de la formation professionnelle

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance de l’apprentissage qui fait partie des mesures pour soi-disant répondre une fois de plus au chômage des jeunes largement susceptibles d’être les premières victimes de la crise économique à venir.

Comme à chaque crise économique, l’apprentissage, système de formation très dépendant de ce type de conjoncture, se retrouve en très grande difficultés. Les branches professionnelles annoncent aujourd’hui entre 20 et 40 % de baisse des contrats d’apprentissage.  Le phénomène est d’autant plus inquiétant que la dernière réforme de la formation professionnelle de 2018, en modifiant le financement de l’apprentissage par un financement au contrat, fragilise l’équilibre financier des CFA. Si rien n’est fait, nombre d’entre eux pourraient fermer et mettre des milliers de jeunes à la rue sans solutions de formation. Continuer la lecture de 4 juin – relance de l’apprentissage

Réouverture des lycées professionnels

 la prudence reste de mise

 

Depuis le début de cette crise sanitaire, les revendications et interpellations du SNUEP-FSU ont toujours été guidées par la priorité donnée à la protection de la santé des personnels et des élèves. Les dernières informations révèlent des indicateurs sanitaires qui semblent s’améliorer donnant ainsi une légitimité à la décision de réouverture des lycées professionnels.

 

Le SNUEP-FSU restera néanmoins très vigilant sur le strict respect du protocole sur l’ensemble du territoire et appelle les collègues à contacter ses militant·es si des pressions contrevenaient au protocole ou à leurs droits. Continuer la lecture de Réouverture des lycées professionnels

Coronavirus

Droits des personnels

Retrouvez ci-dessous l’actualité et des réponses à vos questions dans notre FAQ (mise à jour le 17 juin).

Mémo reprise et sécurité sanitaire : Comment agir ?

Ateliers de LP et mesures sanitaires

Régime des autorisations spéciales d’absence (ASA)
à partir du 22 juin (màj le 17 juin)

Note sur le droit d’alerte et le droit de retrait

Note sur les examens 2020

Réouverture des établissements

Mise à jour mercredi 17 juin

Je suis enseignant·e et je suis une personne vulnérable, dois-je me rendre dans mon établissement ?
Vous devez produire un certificat médical si votre infection est sur la liste du décret n° 2020-521 du 5 mai 2020. Le certificat ne précisera pas la pathologie mais attestera la nécessité du confinement ainsi que sa durée.
Pour les personnes en ALD, il faudra faire une déclaration sur le site de l’assurance maladie.

Je suis enseignant·e et je vis avec une personne vulnérable, dois-je me rendre dans mon établissement ?
Dans ce cas, les règles changent, le/la chef·fe d’établissement peut vous demander de vous rendre dans votre établissement en respectant les gestes barrières et les mesures de sécurité sanitaire.

Je souhaite garder mon enfant à la maison suis-je autorisé à ne pas me rendre dans mon établissement ?
Le retour à l’école étant obligatoire en école et collège, les autorisations d’absence pour garde d’enfant ne seront plus délivrées. En conséquence, vous devez vous rendre dans votre établissement.
Quelques exceptions subsistent : si votre enfant ne peut être accueilli à l’école ou au collège suite à une restriction arrêtée par le Préfet, ou s’il est une personne vulnérable, les autorisations spéciales d’absence seront délivrées sur présentation d’une attestation de l’établissement d’accueil du jeune enfant ou de l’établissement scolaire ou d’un certificat médical. Continuer la lecture de Coronavirus

Syndicat National Unitaire de l'Enseignement Professionnel Tél : 01 45 65 02 56