Lycée des métiers

LYCÉES DES METIERS : AU SERVICE DE LA DÉRÈGLEMENTATION

Près d’un tiers des établissements d’enseignement professionnel sont aujourd’hui labellisés Lycée des Métiers (public et privé) et rien n’annonce une inversion de la tendance, bien au contraire. Tous les PLP sont donc concerné-es par cette labellisation et c’est pourquoi le SNUEP-FSU a rédigé ce résumé pour tenter d’y voir plus clair.

Lycées des métiers au service de la dérégulation

 

MADAGASCAR 1947 : INSURRECTION ET MASSACRES

En mars 1947 les élus de Madagascar demandent le statut d’État libre, balayé d’un revers de main par V. Auriol. Les abus coloniaux et même le travail forcé continuant malgré l’abolition du régime de l’indigénat, une insurrection éclate le 29 mars 1947 et pendant 20 mois ce ne sont que crimes de guerre, destructions de villages et de récoltes, viols, exécutions sommaires… L’indépendance n’est obtenue qu’en 1960, le 29 mars est férié depuis 1967. Il faudra attendre 2005 pour que la France reconnaisse officiellement les massacres, position confirmée en 2016 au sommet de la francophonie qui a lieu à Madagascar.

Pour nos exigences sociales, contre l’extrême droite

Avec 11 millions de voix pour sa candidate au 2e tour des présidentielles, l’extrême droite poursuit sa progression. Véritables imposteurs, ses militant-es défendent la « préférence nationale » et le repli nationaliste et prospèrent sur la colère légitime devant les politiques antisociales, libérales et austéritaires. Tout en s’efforçant de se présenter comme les véritables défenseurs des classes populaires ou encore des femmes, ils organisent et encouragent au rejet de l’autre, des étranger-es et des migrant-es. Il est urgent de construire la résistance sur le terrain social ! L’extrême droite se combat sur tous les fronts !

L’apprentissage contre l’enseignement professionnel public Pour le SNUEP-FSU, c’est non !

Le bureau national du SNUEP-FSU dénonce avec force les projets d’Emmanuel Macron qui constituent une attaque frontale contre l’enseignement professionnel public, en voulant le placer sous la tutelle du patronat. Son objectif de faire de l’apprentissage « le cœur de l’enseignement professionnel » entraînera une dégradation majeure des conditions d’études des jeunes de la voie professionnelle et des conditions d’enseignement des professeur-es de lycée professionnel. Continuer la lecture de L’apprentissage contre l’enseignement professionnel public Pour le SNUEP-FSU, c’est non !

Affectation 2019 Nouvelle Calédonie

Mise à disposition de la Nouvelle-Calédonie des personnels enseignants du second degré

note de service n° 2018-059 du 9-5-2018

 

Pour qui ?

Les personnels enseignants titulaires peuvent faire acte de candidature. Les personnels stagiaires qui effectuent leur stage en Nouvelle-Calédonie et désirent obtenir une première mise à disposition en qualité de titulaire en Nouvelle-Calédonie doivent également faire acte de candidature.

Les personnels ayant déjà exercé leurs fonctions en qualité de fonctionnaire titulaire dans une collectivité d’outre-mer et qui ne se sont pas vu reconnaître le transfert du centre de leurs intérêts matériels et moraux dans ladite collectivité, ne peuvent solliciter une mise à disposition de la Nouvelle-Calédonie qu’à l’issue d’une affectation ou d’un détachement hors de ces territoires ou de Mayotte, d’une durée minimale de deux ans. Cette durée minimale correspond à deux années scolaires du point de vue du territoire sollicité.

Dépôt des candidatures et formulation des vœux

Les demandes doivent être déposées  Continuer la lecture de Affectation 2019 Nouvelle Calédonie

Affectation février 2019

Affectation à Wallis-et-Futuna des personnels enseignants du second degré

note de service n° 2018-060 du 9-5-2018

 

Pour qui ?

Les personnels enseignants du second degré, d’éducation et psychologues de l’éducation nationale titulaires peuvent faire acte de candidature ainsi que les personnels déjà affectés à Wallis-et-Futuna qui se sont vus reconnaître la reconnaissance de leur Cimm et désireux de changer de poste sur le territoire. Les personnels stagiaires qui effectuent leur stage à Wallis-et-Futuna ou en Nouvelle-Calédonie et désirent obtenir une première affectation en qualité de titulaire à Wallis-et-Futuna doivent également faire acte de candidature.

Les personnels ayant déjà exercé leurs fonctions en qualité de fonctionnaire titulaire dans une collectivité d’outre-mer et qui ne se sont pas vu reconnaître le transfert du centre de leurs intérêts matériels et moraux dans ladite collectivité, ne peuvent solliciter une affectation à Wallis-et-Futuna qu’à l’issue d’une affectation ou d’un détachement hors de ces territoires ou de Mayotte, d’une durée minimale de deux ans. Cette durée minimale correspond à deux années scolaires du point de vue du territoire sollicité.

Les dossiers

Les demandes doivent être déposées via internet sur le site Siat  Continuer la lecture de Affectation février 2019

Syndicat National Unitaire de l'Enseignement Professionnel Tél : 01 45 65 02 56