Archives de catégorie : Réforme de la voie pro 2018

Une réforme et une loi pour ébranler la formation professionnelle scolaire

Le gouvernement et les ministres de l’Éducation nationale et du travail sont à l’origine d’une loi et d’une réforme qui vont fragiliser le service public de la formation professionnelle, les parcours des jeunes, les conditions de travail et les statuts des personnels.

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » et la réforme Blanquer de la voie professionnelle scolaire vont percuter fortement les lycées professionnels, les personnels, les parcours scolaire et professionnel des jeunes. En réalité, le ministre et le gouvernement organisent le transfert de la voie professionnelle publique vers les branches professionnelles. Ils diminuent de façon drastique la part de la taxe d’apprentissage allouée aux LP, SEP, EREA et SEGPA ; ce qui aura des conséquences directes sur les enseignements et l’organisation des formations scolaires. Continuer la lecture de Une réforme et une loi pour ébranler la formation professionnelle scolaire

La réforme de la voie professionnelle c’est sérieux !

Depuis les annonces du ministre Jean-Michel Blanquer le 28 mai 2018, le SNUEP-FSU recherche le pragmatisme dans ses analyses (décryptage du projet sur le site et vidéos postées), animé par la seule volonté de préserver la voie professionnelle initiale, le métier des PLP et l’avenir des élèves. Car c’est bien de cela dont il s’agit.
En effet le ministre et l’État se désengagent frontalement de leur responsabilité en matière de formation professionnelle des jeunes pour organiser son transfert vers les branches professionnelles. Dans un premier temps, nos statuts vont s’effriter et, à terme, ce sont nos métiers qui vont perdre leur essence et leurs valeurs. Quant aux jeunes, leur avenir scolaire, professionnel et personnel sera fortement détérioré par des savoirs professionnels réduits aux seuls gestes techniques et des savoirs généraux au rabais.
Continuer la lecture de La réforme de la voie professionnelle c’est sérieux !

Le financement des lycées pro en danger !

Le SNUEP-FSU tient à rappeler que la taxe d’apprentissage a été créée en 1925 et inscrite dans la loi de finances du 13 juillet 1925. Elle a été « instaurée pour financer les cours professionnels obligatoires pour les garçons et les filles de 15 à 18 ans employés dans le commerce et l’industrie et les écoles techniques, cette taxe suppose une collaboration renforcée entre les entreprises et l’administration de l’enseignement technique en pleine croissance ». Il s’agit bien de la création d’un impôt pour soutenir l’apprentissage des métiers.
Continuer la lecture de Le financement des lycées pro en danger !

Courrier intersyndical au ministre

Monsieur Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Education nationale
110 rue de Grenelle
75357 PARIS SP 07

Montreuil, le 14 juin 2018

Monsieur le ministre,

Vous avez présenté, le 28 mai 2018, vos premières orientations pour « transformer le lycée professionnel ».

Pour nos organisations syndicales la finalité de la voie professionnelle est de permettre, à la fois une insertion immédiate dans la vie active et des possibilités de poursuite d’études réussie.
Pour remplir ses missions, le lycée professionnel s’appuie sur le dynamisme des équipes pédagogiques, sur l’engagement et l’expertise des professeurs. Continuer la lecture de Courrier intersyndical au ministre

Réforme Voie pro 2018 – projets de grilles horaires

Après la perte d’une année de formation en 2009, la formation des élèves est de nouveau tronquée. Les grilles horaires proposées le 28 mai 2018 viennent contredire le discours du ministre autour des savoirs fondamentaux, qui font son fond de commerce depuis sa nomination au ministère de l’Éducation nationale.
Les matières générales sont les premières concernées par une baisse de volume. Continuer la lecture de Réforme Voie pro 2018 – projets de grilles horaires

DES LYCÉES PROFESSIONNELS FRAGILISÉS

Réforme de la voie professionnelle
Premier regard sur les mesures annoncées le 28 mai 2018

La réforme annoncée ce lundi 28 mai par le ministre est dans la suite logique de la généralisation du bac pro 3 ans lancée il y a 10 ans. Elle est idéologique et budgétaire. Idéologique car elle contribue au transfert de la formation professionnelle initiale vers les branches professionnelles et le patronat. Budgétaire car elle diminue le temps de formation et les heures d’enseignements. A travers elle, c’est une nouvelle baisse des savoirs et des savoir-faire qui se profile. Continuer la lecture de DES LYCÉES PROFESSIONNELS FRAGILISÉS