Archives de catégorie : Enseignement

FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

Déclaration commune
CGT Éduc’action – SNUEP-FSU – SNEP-FSU
Réunion multilatérale du 28 février 2020
au ministère de l’Éducation nationale

Nous, la CGT Éduc’action, le SNUEP-FSU et le SNEP-FSU, considérons qu’il est nécessaire de maintenir en fin de première bac pro, un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP). L’obtention de ce diplôme garantit à celles et ceux qui ne vont pas jusqu’au bac ou qui y échouent, la reconnaissance d’un premier niveau de qualification. Cela leur permet de ne pas sortir du système scolaire sans qualification et d’entrer avec un niveau 3, reconnu par les conventions collectives, sur le marché professionnel, le cas échéant. Continuer la lecture de FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

FORMATION DES PLP

Les professeurs de lycées professionnels doivent financer en partie les formations d’une réforme qu’ils rejettent !

Le 6 février dernier, accompagné de trois autres ministres, J.-M. Blanquer a annoncé à grand renfort de communication les 23 premiers Campus d’Excellence dont 11 bénéficient des millions d’euros du Programme d’investissement d’avenir. Mais ces Campus d’Excellence sont les arbres qui cachent une forêt beaucoup moins dotée : celle des lycées professionnels et des formations sacrifiés par sa réforme.

Les élèves et les professeur·es de lycée professionnel subissent une réforme qui instaure de nouveaux dispositifs et modifie quasi tous les programmes. Devant l’ambition déclarée du ministre pour sa nouvelle voie professionnelle, les enseignant·es sont laissé·es à l’abandon et instrumentalisé·es. Les formations liées à la réforme se résument soit à des consignes descendantes autoritaires, soit à de la récupération, par les IEN, de cours déjà élaborés des personnels – séquences que les corps d’inspection ont été incapables de concevoir. Elles peuvent prendre la forme d’une simple demi-journée informative pour balayer deux ans de programme et/ou pour une simple lecture de textes sur les nouvelles modalités de certifications et sur les nouveaux dispositifs (co-intervention, chef d’œuvre, famille de métiers, etc.). Continuer la lecture de FORMATION DES PLP

AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

DU JAMAIS VU,
LE MINISTRE INNOVE EN ENVISAGEANT DE SUPPRIMER UN DIPLÔME PROFESSIONNEL

 

Le jeudi 6 février, le ministre convie journalistes et personnalités diverses à un déjeuner de presse pour vanter la vitrine de sa réforme de la voie professionnelle : les campus des métiers et des qualifications. À l’opposé de cette vitrine, il persiste à démanteler méticuleusement les lycées et les diplômes professionnels.

Le ministère envisage de supprimer purement et simplement le BEP. Ce diplôme a déjà subi une attaque forte lors de la généralisation du bac pro 3 ans au sens où, depuis, il ne bénéficie plus d’une formation spécifique. Il s’obtient dorénavant par des épreuves certificatives qui se déroulent l’année de première bac pro – d’où son nom de diplôme intermédiaire. Le ministre Blanquer est un des instigateurs de ce coup dur porté au BEP.
Aujourd’hui, il envisage d’aller encore plus loin en remplaçant ce diplôme, reconnu par les conventions collectives donc reconnu par les entreprises, par une attestation. Continuer la lecture de AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

LA CO-INTERVENTION EN CAP ET BAC PRO

Les textes organisant la co-intervention

Il existe 3 niveaux de textes pour organiser la mise en œuvre de ce dispositif issu de la réforme Blanquer de la voie professionnelle :

Des textes réglementaires modifiant le Code de l’Éducation (loi, décrets et/ou arrêtés) et publiés au Journal officiel et au Bulletin officiel de l’Éducation nationale (BOEN). Ces textes ont évidemment une influence sur nos obligations réglementaires de service, ces dernières étant naturellement en lien avec notre statut.

Une circulaire (ou note de service) adressée par le ministre aux recteurs et rectrices pour organiser la mise en application des textes réglementaires.
Elle n’est pas constitutive de nouvelles obligations de service pour les PLP. Bien que publiée au BOEN, ce type de circulaire ou note de service ne modifie ni le Code de l’Éducation, ni nos obligations réglementaires de service (ORS), et encore moins notre statut ! Continuer la lecture de LA CO-INTERVENTION EN CAP ET BAC PRO

Postes aux concours 2020

Premiers effets de la réforme Blanquer de la voie professionnelle sur les concours de recrutement

Alors que la chute de 17,4 % du nombre d’inscrit·es aux concours PLP n’était déjà pas bon signe, le couperet est tombé avec cette annonce du ministère : 1340 postes sont offerts à l’externe, soit une baisse de 6,6 % par rapport à 2019 (moins 95 postes). Certes, cette crise de recrutement touche aussi d’autres domaines du 2nd degré mais c’est en lycée professionnel qu’elle est la plus prégnante !

Ces chiffres en baisse sont le résultat de la mise en œuvre de la transformation de la voie professionnelle. Ainsi, il n’est pas surprenant de constater que parmi les disciplines les plus touchées se trouvent nombre de disciplines parmi les plus impactées par la réforme : 23,1 % de postes en moins en Lettres-Anglais, 20 % en Lettres-Espagnol, 12,3 % en Lettres-Histoire géographie. Mais l’hémorragie touche aussi l’enseignement professionnel : Continuer la lecture de Postes aux concours 2020

Pénurie aux concours PLP

Le ministre poursuit son opération de casse de la voie professionnelle en organisant minutieusement la pénurie des concours des PLP !

 

17,4 %, c’est la baisse qu’accusent les inscriptions aux concours de professeur·e de lycée professionnel (PLP) pour la session 2020 ! Les étudiant·es comme les professionnels qui souhaitent se reconvertir vers l’enseignement choisissent de moins en moins l’enseignement professionnel. Le CAPLP externe subit une baisse de 20 % des inscrit·es. Continuer la lecture de Pénurie aux concours PLP