Archives de catégorie : Actualités

NON AU RETOUR DU JOUR DE CARENCE !

Le jour de carence pour les arrêts maladie dans la Fonction
publique fut une mesure phare du quinquennat Sarkozy. Injuste
et discriminatoire et dénoncé par toutes les organisations
syndicales, il avait été abandonné. Le SNUEP-FSU s’insurge
contre le projet gouvernemental de le remettre en place !
Continuer la lecture de NON AU RETOUR DU JOUR DE CARENCE !

Se mobiliser face aux attaques contre le service public, les fonctionnaires, les salarié-es, les retraité-es et la jeunesse.

Depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement, les mauvaises nouvelles se multiplient contre les agent-es de la Fonction publique et les salarié-es. Dans la Fonction publique, les premières mesures annoncées – le gel du point d’indice, le retour du jour de carence, la hausse de 1.7 % de la CSG, la remise en cause du calendrier du PPCR ne permettront aucunement d’améliorer notre pouvoir d’achat. La suppression de 120 000 postes, le projet de réforme des retraites et la baisse des dépenses publiques constituent un véritable plan de bataille contre les fonctionnaires et les missions du service public.

La journée de manifestations et de grèves Continuer la lecture de Se mobiliser face aux attaques contre le service public, les fonctionnaires, les salarié-es, les retraité-es et la jeunesse.

10 octobre : Grève et manifestations

Avec la FSU et l’ensemble des organisations syndicales de la Fonction publique, le SNUEP-FSU appelle les enseignant-es et CPE de l’enseignement professionnel à la grève et aux manifestations le 10 octobre, pour une véritable négociation salariale, l’augmentation de notre pouvoir d’achat, le non rétablissement du jour de carence et des moyens pour faire fonctionner les services publics.

Télécharger (PDF, 701KB)

Education prioritaire : lettre ouverte à la ministre

intersynd_eprioritaire

Madame Najat VALLAUD-BELKACEM,
Ministre de l’Éducation Nationale

Paris, le 24 novembre 2016

Lettre ouverte

Madame la ministre,

Les personnels des lycées de l’éducation prioritaire sont actuellement mobilisés, ils seront de nouveau en grève le mardi 29 novembre à l’appel de l’intersyndicale SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SUD éducation.
La carte de l’éducation prioritaire imposée en 2014 a évincé les lycées. Nous avions alerté alors sur les difficultés que connaissent ces lycées et avons continué à demander leur maintien dans l’éducation prioritaire.
La situation des lycées n’est pas différente de celle des collèges. Les difficultés économiques, sociales et au final scolaires sont aussi présentes dans les lycées. De ce fait, ils ont toute leur place dans l’éducation prioritaire : les moyens investis le sont au service d’une meilleure justice sociale.
Nous vous demandons, de façon urgente, l’extension des clauses de sauvegarde à tous les collègues mais aussi aux moyens accordés aux lycées de l’éducation prioritaire pour les rentrées prochaines. C’est indispensable afin d’améliorer les conditions de travail des personnels et d’étude des élèves. Ces annonces doivent être faites rapidement et donner lieu lors du CTM du 15 décembre à des engagements précis sur des moyens fléchés «éducation prioritaire» assortis d’une limitation indispensable des effectifs par classe.
Il faut dans le même temps ouvrir la discussion sur la construction d’une carte élargie de l’éducation prioritaire pour les lycées généraux, technologiques et professionnels, établie sur des critères nationaux et transparents, et sur la base des besoins des établissements.
Veuillez agréer, Madame, l’expression de notre haute considération.

Edith BOURATCHIK, SNFOLC, Sigrid GIRARDIN, SNUEP-FSU, Patrick DESIRE, CGT Educ’action, Benoît HUBERT, SNEP-FSU,
Frédérique ROLET, SNES-FSU, Christian LAGE, SNETAA- FO,
Philippe MARTINAIS, SUD EDUCATION.

 

Appel collectif pour l’avenir des lycées professionnels

Appel collectif pour l’avenir des lycées professionnels

BfioBJiEAXsWAuo-800x450-noPadL’enseignement professionnel public subit des attaques sans précédent de la part des organisations patronales, du gouvernement, des Régions, comme de certains parlementaires. Accusée à tort d’être éloignée de l’entreprise et des compétences nécessaires à l’emploi, la voie professionnelle sous statut scolaire ne colle pas à l’image que ses détracteurs cherchent à imposer. Alors que les mesures financières et les propositions de lois prônent aujourd’hui le développement de l’apprentissage pour prétendre lutter contre le chômage des jeunes, il est indispensable de rappeler que l’enseignement professionnel public doit conserver sa première place dans la formation professionnelle des jeunes et doit rester au sein des ministères de l’Éducation nationale et de l’Agriculture, garants du service public d’éducation pour toutes.

Je signe l’appel

Continuer la lecture de Appel collectif pour l’avenir des lycées professionnels