Tous les articles par admin

RÉFÉRÉ DE LA COUR DES COMPTES – MARS 2020

ENCORE UN RAPPORT À CHARGE CONTRE LES PROFESSEUR·ES DE LYCÉE PROFESSIONNEL

La Cour des comptes vient de publier un référé qui émet des préconisations au ministre de l’Éducation nationale sur sa transformation de la voie professionnelle.

Après avoir acté que la réforme de 2009 est un échec avéré sur tous les plans, la Cour des comptes fustige, comme à son habitude, le statut des professeur·es de lycée professionnel (PLP), le prétendant responsable de tous les maux de la voie professionnelle. Elle propose donc d’annualiser le temps de travail des PLP, de faire cours pendant les PFMP des élèves, d’obliger à mixer les publics (apprenti·es avec les scolaires) dans les classes…

La Cour considère aussi les effectifs par classe trop faibles. Elle révèle ainsi sa méconnaissance de la réalité des filières ou peut-être juge-t-elle que les contraintes d’effectifs pour assurer la sécurité des élèves ne devraient pas s’appliquer. Elle préconise donc de fusionner tous les lycées professionnels de moins de 500 élèves. Cela reviendrait à ne garder que 200 établissements soit en moyenne deux par départements.

Les élèves de la voie professionnelle sont aussi pointé·es du doigt dans ce rapport : Continuer la lecture de RÉFÉRÉ DE LA COUR DES COMPTES – MARS 2020

Consultation des enseignant·es

Faire entendre le ministre

Depuis longtemps le dialogue est rompu entre les enseignant·es et le ministre Blanquer. La consultation sur « Le métier de professeur du XXIème siècle », est-elle une tentative de le renouer ou une nouvelle opération de communication ? Toujours est-il que le ministre compte utiliser les réponses à cette enquête comme base de discussion avec les organisations syndicales.

Une enquête forcément biaisée

Le 26 février sur France Inter, le ministre assurait une enquête « anonyme » et « confidentielle » dans laquelle « tous les professeurs pourront dire ce qu’ils attendent ». Certes les réponses sont anonymes mais tout un chacun peut y répondre et à de multiples reprises puisqu’aucune vérification de la fonction n’est faite. Des non-enseignant·es ont pu y répondre. Si une sécurisation de la procédure n’est pas rapidement assurée, quelle sera la validité scientifique de cette enquête ? Le Ministère doit rapidement apporter des réponses sur ces points de méthode, sauf à assumer ouvertement une consultation biaisée dès le départ, alibi médiatique d’une opération politique.
Cette enquête se limite au seul métier d’enseignant·e. Le ministre a délibérément oublié les CPE, AED et AESH qui pourtant sont au quotidien en interaction directe avec les enseignant·es. Pourquoi cet oubli ? Continuer la lecture de Consultation des enseignant·es

AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

Communiqué du SNUEP-FSU et du SNPI-FSU

Le 28 février, le ministère a annoncé un projet de décret qui prévoit la suppression du diplôme intermédiaire de niveau 3, auquel se présentent actuellement tous les élèves de 1ere baccalauréat professionnel. Ce diplôme serait remplacé par une « attestation » qui ne conférerait aucun niveau de qualification à son détenteur.

Le diplôme intermédiaire (qui pouvait être un CAP ou un BEP en fonction des filières), permettait de sécuriser le parcours des élèves les plus fragiles, de leur donner une perspective de diplomation à mi-parcours, et de leur garantir de disposer d’une qualification reconnue en cas d’échec au terme du cycle de baccalauréat.

En renonçant au diplôme intermédiaire, c’est aussi à l’ambition que tous les élèves de la voie professionnelle bénéficient d’un premier niveau de qualification que l’on renonce. Continuer la lecture de AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

Les retraites au 49-3 !

Il l’a fait. Le gouvernement utilise le 49.3 alors qu’il dispose de la majorité à l’Assemblée nationale.
Le gouvernement élude ainsi le débat parlementaire qui arrivait aux articles abordant la valeur du point. Par cette décision, le gouvernement veut mettre un voile sur le rejet de cette réforme exprimé par une majorité des citoyennes et citoyens. Cela renforce la détermination du SNUEP et de la FSU à poursuivre la mobilisation, notamment le 8 mars avec la marche des Grandes gagnantes et de faire du 31 mars une journée d’action interprofessionnelle massive, dans l’unité la plus large.
Dès le début de cette semaine, l’intersyndicale appellera à des rassemblements partout en France (devant l’Assemblée nationale, les préfectures, sur les places publiques) le jour de l’examen des motions de censure.

Le communiqué de la FSU :
Continuer la lecture de Les retraites au 49-3 !

FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

Déclaration commune
CGT Éduc’action – SNUEP-FSU – SNEP-FSU
Réunion multilatérale du 28 février 2020
au ministère de l’Éducation nationale

Nous, la CGT Éduc’action, le SNUEP-FSU et le SNEP-FSU, considérons qu’il est nécessaire de maintenir en fin de première bac pro, un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP). L’obtention de ce diplôme garantit à celles et ceux qui ne vont pas jusqu’au bac ou qui y échouent, la reconnaissance d’un premier niveau de qualification. Cela leur permet de ne pas sortir du système scolaire sans qualification et d’entrer avec un niveau 3, reconnu par les conventions collectives, sur le marché professionnel, le cas échéant. Continuer la lecture de FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

FORMATION DES PLP

Les professeurs de lycées professionnels doivent financer en partie les formations d’une réforme qu’ils rejettent !

Le 6 février dernier, accompagné de trois autres ministres, J.-M. Blanquer a annoncé à grand renfort de communication les 23 premiers Campus d’Excellence dont 11 bénéficient des millions d’euros du Programme d’investissement d’avenir. Mais ces Campus d’Excellence sont les arbres qui cachent une forêt beaucoup moins dotée : celle des lycées professionnels et des formations sacrifiés par sa réforme.

Les élèves et les professeur·es de lycée professionnel subissent une réforme qui instaure de nouveaux dispositifs et modifie quasi tous les programmes. Devant l’ambition déclarée du ministre pour sa nouvelle voie professionnelle, les enseignant·es sont laissé·es à l’abandon et instrumentalisé·es. Les formations liées à la réforme se résument soit à des consignes descendantes autoritaires, soit à de la récupération, par les IEN, de cours déjà élaborés des personnels – séquences que les corps d’inspection ont été incapables de concevoir. Elles peuvent prendre la forme d’une simple demi-journée informative pour balayer deux ans de programme et/ou pour une simple lecture de textes sur les nouvelles modalités de certifications et sur les nouveaux dispositifs (co-intervention, chef d’œuvre, famille de métiers, etc.). Continuer la lecture de FORMATION DES PLP