1er Juillet, nouveau temps fort : grève des surveillances et rassemblements

Communiqué FSU (SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP), CGT (Educ’Action, agri, enseignement privé), Solidaires (SUD éducation, SUD rural-territoires, Sundep), SNALC, CNT, SYNEP-CFE-CGC, Snec-CFTC
avec le soutien des Stylos rouges, de la chaîne des bahuts et de l’APSES

Après la forte mobilisation du 17 juin, les assemblées générales ont décidé de la poursuite des actions sous diverses formes (reconduction de la grève des surveillances, rétentions des notes du baccalauréat, refus collectifs de la fonction de professeur principal pour l’année prochaine…). Les organisations syndicales représentatives du public et du privé, de l’enseignement agricole ainsi que les Stylos rouges, la chaîne des bahuts soutiennent ces mouvements.

Elles continuent d’appeler les personnels à se réunir en assemblées générales pour décider collectivement des modalités d’action, pour :

  • une revalorisation significative des rémunérations ;
  • le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;
  • le retrait de la loi Blanquer et du projet de loi « Fonction publique » ;
  • des créations et non des suppressions de postes (36 000 élèves en plus, 2650 postes en moins à la rentrée prochaine dans le Second degré).

Des préavis de grève sont déposés à cet effet sur toute la période des examens et concours. Une  journée d’action  interfédérale contre la loi Fonction publique et pour la revalorisation des salaires aura lieu le jeudi 27 juin

Elles appellent à faire du lundi 1er juillet un nouveau temps fort par la grève des surveillance du brevet des collèges et la participation aux rassemblements.

Paris, mardi 25 juin 2019

Télécharger (PDF, 332KB)

1481total visits,3visits today