Projets de programmes au CSE

Devant le refus de dialogue du ministère,
le SNUEP-FSU quitte le Conseil supérieur de l’Éducation

Lors du conseil supérieur de l’Éducation (CSE) du 21 mars 2019, le SNUEP-FSU a dénoncé une fois de plus la précipitation avec laquelle les projets de programmes de la voie professionnelle ont été conçus puisque moins de deux mois auront suffi pour que le CSP les présente.

Les organisations syndicales ont été consultées à la hâte dans des réunions où ont pu être abordés jusqu’à 6 programmes en même temps.
La consultation des enseignant·es n’a pas été non plus satisfaisante et les résultats n’ont pas été diffusés en amont de ce CSE.
Lors de la commission spécialisée des lycées qui s’est tenue le mardi 12 et le mercredi 13 mars pratiquement aucune réponse n’a été apportée aux questions posées par les organisations présentes puisqu’aucun·e expert·e institutionnel n’était présent·e.

Aujourd’hui, le CSE examine des textes qui ont pris en compte une infime partie des modifications portées par la profession et les organisations syndicales qui les représentent. Force est de constater que de nombreux problèmes demeurent dans la plupart des programmes.

Ainsi, le ministre consulte de façon formelle sans vraiment écouter ni réellement prendre les avis des membres du CSE puisque ces dernier·es sont complètement ignoré·es. Il poursuit la mise en place à marche forcée de sa transformation de la voie professionnelle. Alors que le code de l’éducation prévoit que les programmes soient publiés au moins un an avant leur application, les enseignant·es n’auront que quelques semaines pour se les approprier.

Dans ces conditions, avec d’autres organisations syndicales, le SNUEP-FSU a arrêté de participer à ce simulacre de consultation et a décidé de quitter la séance de ce CSE.

Le SNUEP-FSU demande le retrait de la réforme et le retour à un dialogue social de qualité permettant de réouvrir des discussions sur les objectifs, les moyens et les dispositifs à mettre en œuvre permettant une meilleure réussite des élèves de la voie professionnelle.
Il appelle les personnels à participer massivement aux mobilisations locales et nationales, dont celles du samedi 30 mars.

Télécharger (PDF, 147KB)

3506total visits,6visits today