ARTS APPLIQUÉS

Projets de programmes en Arts Appliqués :
des « savoirs » réduits aux seuls besoins des entreprises !

Dans le cadre des nouvelles grilles horaires qui réduisent de moitié le temps d’enseignement en CAP et l’instauration des nouveaux dispositifs, les projets de programmes d’arts appliqués de bac pro et de CAP viennent d’être publiés. Ils sont actuellement soumis à l’avis des organisations syndicales et la profession est consultée par internet.
Alors que des transformations profondes sont imposées à cet enseignement, la réunion de « concertation » du 14 février a été rapide et les remarques syndicales très vite balayées par les représentant·es du ministère.

Le SNUEP-FSU a reproché la similitude des programmes de bac pro et de CAP, sans prise en compte des différences de public, tout comme l’absence de progressivité dans les enseignements et d’évocation des passerelles possibles du CAP vers le bac pro. Il a dénoncé un déséquilibre important entre la culture professionnelle, qui devient centrale, au détriment de l’ouverture culturelle et artistique, nécessaire à l’épanouissement des élèves et à toute poursuite d’étude. Il a aussi dénoncé l’injonction du numérique comme outil pédagogique dominant, faisant fi de la liberté pédagogique des enseignant·es, des moyens dans les établissements et des besoins des élèves.
Le SNUEP-FSU a porté la nécessité de remettre l’ouverture artistique, culturelle et civique au centre des enseignements comme finalité de la discipline. Il a rappelé l’engagement mutuel des ministères de la Culture et de l’Éducation nationale à favoriser l’accès à la culture artistique pour tous les élèves.

Le SNUEP-FSU dénonce le mépris de l’administration pour la discipline, pour la profession et pour nos élèves. La précipitation et l’idéologie avec lesquelles ces programmes ont été conçus en disent long sur le renoncement du ministère de l’Éducation nationale à doter les lycéen·nes de la voie professionnelle de savoirs artistiques et culturels !
Le SNUEP-FSU appelle les personnels à se réunir dans les établissements pour porter haut et fort la contestation et amplifier toutes les actions en cours.

Télécharger (PDF, 200KB)