Les retraité·es impliqué·es dans le mouvement social

La colère et la mobilisation des retraité·es sont confirmées par le mouvement social dans lequel les retraité·es sont impliqué·es.

Dans son intervention du 10 décembre le président de la République a confirmé la politique qu’il mène depuis 18 mois, notamment celle concernant les retraité·es : gel des pensions en 2018, indexation des pensions non rétablie. L’enfumage sur la baisse de la CSG (le taux de la CSG n’est pas défini à partir de la pension mais du revenu fiscal de référence) n’entamera pas la détermination des retraité·es à se mobiliser.

Les retraité·es du SNUEP-FSU, dans le cadre des groupes des 9 sont présent·es depuis 2014 sur le terrain des luttes pour protester contre la hausse de la CSG de 25 %, la poursuite du gel des pensions en 2018 et la sous-indexation actée en 2019-2020.

Le SNUEP-FSU sera particulièrement vigilant à l’égard des prochaines réformes des retraites. Il n’est pas question de transformer le droit à la retraite, contrepartie de cotisations payées tout au long de la vie active, en une allocation sociale.

Les revendications des retraité·es restent plus que jamais d’actualité pour l’augmentation du pouvoir d’achat, l’indexation des pensions, la prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la sécurité sociale dans la branche maladie, le renforcement des services publics.

Avec le SNUEP-FSU les retraité·es sont appelé·es à poursuivre les mobilisations, notamment le 18 décembre 2018 avec comme principales revendications la suppression de la CSG pour les retraité·es, le retour à l’indexation des pensions sur les prix dès le 1er janvier 2019, première étape vers une indexation sur les salaires.

2516total visits,34visits today