COMMERCE – VENTE – ARCU

                             

NE LES LAISSONS PAS FAIRE UN BAC PRO GA BIS !

Le 10 octobre, lors du Conseil Supérieur de l’Éducation, le ministère tentera un passage en force sur les nouvelles grilles horaires pour l’ensemble des filières de la voie professionnelle – grilles qui entérineront des suppressions de postes dans toutes les disciplines et déréglementeront toujours plus les enseignements. Ce même jour, il soumettra au vote de cette instance la fusion des bacs pros vente et commerce – fusion que la profession refuse pourtant catégoriquement. Dans la foulée, il imposera la seconde famille de métiers Vente, Commerce, ARCU, au plus tard en décembre !

Le ministère laisse entendre, à qui veut le croire, que la transformation des bacs pros vente commerce n’est pas une fusion mais un nouveau bac pro à options. Or c’est bien d’une fusion déguisée dont il s’agit. Sur les 4 domaines d’activités professionnelles, un seul différencie les options. En réalité, ce sont 80 % des enseignements qui fusionnent. C’est de la malhonnêteté et du mépris avérés pour la profession. De plus, l’activité de « négociation » est purement et simplement exclue des référentiels. Comme pour l’enseignement de la comptabilité en Gestion Administration (GA), il considère que la négociation relève du BTS donc son enseignement est inutile en amont.

Cette fusion s’opère à l’identique de celle de la création du bac pro GA. Elle est imposée contre l’avis de la profession, dans un contexte de 2600 suppressions de postes dans le second degré et celui d’une réforme dont la brutalité et la finalité budgétaire n’est plus à prouver. Les mêmes causes auront les mêmes effets : c’est une rentrée 2019 intenable pour l’ensemble des PLP concerné·es. Les personnels devront mettre en œuvre des nouveaux contenus de formation, de nouvelles pratiques pédagogiques imposées par la co-intervention, une seconde indifférenciée, de l’accompagnement à l’orientation, de la consolidation des acquis, du soutient et du tutorat. Le tout avec des volumes horaires en baisse dans toutes les disciplines !

Le SNUEP-FSU et la CGT Educ’action s’opposeront fermement à cette fusion. Nous n’accepteront pas que les personnels et les jeunes soient de nouveau sacrifiés et malmenés pour des idéologies politiques de quelques uns.

D’ores et déjà, l’intersyndicale appelle la profession à être massivement en grève et dans les mobilisations sur tous les territoires ce jeudi 27 septembre.

Nos organisations syndicales poursuivront les échanges avec les collègues et ensemble nous construirons d’autres étapes pour amplifier la mobilisation contre la réforme Blanquer de la voie professionnelle. Il y a urgence à renforcer la voie professionnelle en y dédiant les moyens nécessaires pour améliorer les conditions de travail des personnels et d’études des élèves.

Télécharger le communiqué