Pour une rentrée combative

Face à la réforme dangereuse de Blanquer :
le SNUEP-FSU appelle à une rentrée offensive et engagée

Le bureau national du SNUEP-FSU, réuni le 5 juillet, dénonce avec force les grands axes de la réforme de la voie professionnelle arbitrés par le ministère. Cette réforme organise le transfert des contenus d’enseignement et des diplômes aux branches professionnelles poursuivant une fonction utilitariste des savoirs au détriment d’une formation équilibrée et complète. La réduction des temps d’enseignements généraux engendrera des difficultés accrues pour tous les jeunes ; et plus particulièrement pour celles et ceux qui choisiront de poursuivre leurs études dans le supérieur. La spécialisation a un métier, repoussée en 1ère, impliquera une véritable déprofessionnalisation de la formation. Le baccalauréat professionnel se préparera ainsi en 2 ans au lieu de 3 actuellement. La réduction drastique du nombre de places en bac pro GA, sans création compensatoire dans des filières existantes ou nouvelles, va s’opérer sans qu’aucune mesure ne soit déployée pour les collègues concerné·es. L’implantation d’unités de formation par l’apprentissage (UFA) dans tous les établissements aura des répercussions immédiates sur les conditions de travail des personnels car mixer les publics et les parcours génère des organisations pédagogiques intenables. Et nos statuts, qui garantissent nos droits et nos missions d’intérêt général, en seront fortement fragilisés.
Au mépris de l’expertise, de l’expérience, de l’investissement sans faille au quotidien des PLP, le ministère fait donc le choix de répondre aux exigences des organisations patronales, MEDEF en tête, et à leur vision passéiste de la formation initiale. Ce sont des générations complètes de jeunes qu’ils vont sacrifier et précariser encore plus.

Dans ce cadre de casse organisée de la formation professionnelle scolaire, le SNUEP-FSU appelle tous les personnels à participer massivement à toutes les réunions d’information, stages, colloques… qu’il organisera sur l’ensemble du territoire. Il appelle notamment les militant·es à organiser des heures d’information syndicale le 18 septembre dans tous les établissements pour échanger et construire avec la profession des propositions et une mobilisation forte contre ce projet. Pour le SNUEP-FSU, cette réforme est sérieuse et dangereuse pour l’ensemble des jeunes et pour les personnels. Il appelle à une rentrée offensive et engagée.

Télécharger le communiqué