Monsieur le ministre, pas d’ingérence dans la liberté syndicale !

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a récemment déclaré vouloir porter plainte pour diffamation contre une section syndicale départementale au prétexte que celle-ci qualifie sa politique de « racisme d’État ». Ce faisant, il entend démontrer qu’il peut faire pression sur les organisations syndicales quant à leur expression.
Le SNUEP-FSU n’est pas dupe et inscrit cette démarche du ministre dans un mouvement récurrent plus large consistant à vouloir criminaliser l’action syndicale pour mieux la décrédibiliser et l’affaiblir.
C’est pourquoi, attaché à la liberté d’expression et à la lutte antiraciste, le SNUEP-FSU condamne la volonté du ministre de porter plainte et exige le respect de la liberté d’expression. Le SNUEP-FSU rappelle son attachement fort aux libertés syndicales.
Le SNUEP-FSU dénonce avec fermeté les actes de vandalisme dont a été victime Sud éducation 93 et lui exprime sa solidarité.