CCF EN LETTRES-HISTOIRE ANNULE : LE SNUEP-FSU ENTENDU !

Sous la pression du SNUEP-FSU, le ministère recule et abandonne le passage en CCF des épreuves de Français et d’Histoire du diplôme intermédiaire.

Lors du GT ministériel d’avril sur la simplification des modalités de certification des diplômes professionnels, le ministère, de façon paradoxale, faisait passer trois disciplines du Bac Pro de CCF en mode ponctuel tout en annonçant de manière contradictoire le passage en CCF des épreuves de français et d’histoire du diplôme intermédiaire.

Le SNUEP-FSU a immédiatement dénoncé cette incohérence et rappelé son opposition à la généralisation du CCF, génératrice d’inégalités pour les candidat-es et d’un surcroît de travail pour les collègues.

C’est sous la pression syndicale que le ministère a dû revenir à plus de cohérence. Le SNUEP-FSU se félicite de cette décision et continuera à se battre pour que l’ensemble des épreuves puissent bénéficier de mesures de simplification tout en garantissant le caractère national des diplômes, l’équité et l’anonymat des candidat-es.

Le SNUEP-FSU ne manquera pas de dénoncer tout caractère prématuré des annonces ministérielles, ainsi que tout écart déontologique manifeste dans les relations avec les éditeurs.

Le SNUEP-FSU demande une nouvelle fois un bilan et l’ouverture de discussions sur les modalités de certification des diplômes professionnels et, plus largement, sur la réforme de la voie professionnelle généralisée en 2009.

Le SNUEP-FSU s’engage à poursuivre toutes les actions et construire les mobilisations nécessaires qui permettront de valoriser la voie professionnelle, ses personnels et ses élèves.