reconstruction de Notre-dame de Paris

Le ministre s’offre une opération de communication
et n’éteint pas l’incendie dans les lycées pros

Pour J.-M. Blanquer, toutes les occasions sont bonnes pour « récupérer » l’actualité, même la plus triste comme celle de Notre-Dame de Paris. L’incendie à peine maîtrisé, le ministre se présente comme un acteur essentiel de sa reconstruction en annonçant solennellement mobiliser le « monde » de l’enseignement professionnel.

Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est surtout un acteur majeur de la destruction de la voie professionnelle publique. En 2009, il a participé activement à spolier 1 an de formation aux lycéen·nes professionnel·les, les empêchant ainsi d’acquérir des connaissances solides pour aborder leurs métiers avec le professionnalisme nécessaire. Il fait partie des promoteurs actifs de l’apprentissage qui laisse des dizaines milliers de jeunes mineur·es sur le carreau et qui limite les poursuites d’études. Depuis qu’il exerce des hautes fonctions au ministère, il n’a ouvert aucune section qui forment « aux savoirs ancestraux », préférant celles qui répondent aux besoins immédiats des entreprises ou d’autres moins coûteuses, en tertiaire notamment. L’action du ministre a été et continue d’être une opération de destruction de la formation professionnelle initiale. Continuer la lecture de reconstruction de Notre-dame de Paris

Évaluations certificatives

Diplômes de la voie professionnelle :
le SNUEP-FSU défend un allègement de la pression certificative

Le 30 mars dernier, dans une réunion avec l’ensemble des organisations syndicales, la DGESCO a lancé de premières pistes de réflexion sur une évolution des modalités de certification pour les diplômes de la voie professionnelle. Si certaines propositions semblent aller dans le bon sens, le projet d’ensemble n’est pas encore abouti et la vigilance sera nécessaire quand viendra le temps de la parution des textes permettant ces modifications.

Le SNUEP-FSU acte favorablement la volonté du ministère de réduire le nombre de CCF au profit d’un retour à des épreuves ponctuelles. La proportion de ces retours n’étant pas encore fixée, le SNUEP-FSU insiste pour que celle-ci ne soit pas seulement anecdotique. Continuer la lecture de Évaluations certificatives

Madame la ministre de la Santé, libérez l’avortement

Face à la menace de «grève des IVG» lancée par certains gynécologues pour faire pression sur le gouvernement, un collectif dont est membre la FSU demande à Agnès Buzyn de saisir le conseil de l’ordre et de supprimer la clause de conscience relative à l’avortement.


Madame la ministre,

Nous sommes de ces femmes qui ont vu, le 13 mars, leurs droits pris en otage par le Syndicat des gynécologues et obstétriciens français (Syngof). Nous sommes de ces femmes qui ont vécu cette menace de «grève des IVG» comme l’ultime provocation de médecins dont les dérives ne datent pas d’hier. Nous sommes de ces femmes qui ont subi, années après années des violences gynécologiques et obstétricales. Aujourd’hui, dénoncer l’inacceptable ne suffit plus.

Vous avez, madame la ministre, condamné le procédé des docteurs Marty, de Rochambeau et Paganelli, soulignant dans un communiqué, «le caractère inadmissible de ces menaces». Vous avez insisté sur le fait qu’en «aucun cas une telle prise en otage des femmes ne peut servir de levier de négociation ou de médiatisation». Pourquoi ne pas aller plus loin ? D’après l’article R4126-1 du code de la santé publique, «l’action disciplinaire contre un médecin […] peut être introduite devant la chambre disciplinaire de première instance» par «le ministre chargé de la Santé». Nous vous demandons, madame la ministre, de saisir la chambre disciplinaire de première instance de l’ordre des médecins. Continuer la lecture de Madame la ministre de la Santé, libérez l’avortement

jeudi 4 avril 2019

Mobilisé·es pour obtenir
l’abandon du projet de loi Blanquer

Les enseignantes et enseignants se mobilisent face à la politique éducative, rétrograde et libérale, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise professionnelle et déjà sanctionnée par l’ensemble de la communauté éducative.

Elles et ils rejettent notamment le projet de loi « pour l’école de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d’améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l’école avec notamment la création de regroupements écoles-collège. Continuer la lecture de jeudi 4 avril 2019

PROGRAMMES D’HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

Quand l’histoire du monde ouvrier devient celle des Compagnons du Devoir :
triste programme pour les bacs pros !

Bâclés en deux mois, les premiers projets de programme d’histoire-géographie de la voie professionnelle montraient déjà la volonté ministérielle de formater les futurs salarié·es, pour leur faire accepter, sans recul ni critique une certaine idée de la marche du monde, libérale et mondialisée.

Après les pseudo-consultations des organisations syndicales et des enseignant·es, la nouvelle version des programmes évolue dans un sens qui prend bien peu en compte les remarques des professionnels. Continuer la lecture de PROGRAMMES D’HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

Projets de programmes au CSE

Devant le refus de dialogue du ministère,
le SNUEP-FSU quitte le Conseil supérieur de l’Éducation

Lors du conseil supérieur de l’Éducation (CSE) du 21 mars 2019, le SNUEP-FSU a dénoncé une fois de plus la précipitation avec laquelle les projets de programmes de la voie professionnelle ont été conçus puisque moins de deux mois auront suffi pour que le CSP les présente.

Les organisations syndicales ont été consultées à la hâte dans des réunions où ont pu être abordés jusqu’à 6 programmes en même temps.
La consultation des enseignant·es n’a pas été non plus satisfaisante et les résultats n’ont pas été diffusés en amont de ce CSE.
Lors de la commission spécialisée des lycées qui s’est tenue le mardi 12 et le mercredi 13 mars pratiquement aucune réponse n’a été apportée aux questions posées par les organisations présentes puisqu’aucun·e expert·e institutionnel n’était présent·e. Continuer la lecture de Projets de programmes au CSE

Syndicat National Unitaire de l'Enseignement Professionnel Tél : 01 45 65 02 56